Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 13:45

 

 

Année scolaire 2012/2013 mon fils handicapé entre en CM1 à l'école Bisson, de Lorient, une soi-disant école de la République.

Les deux professeurs des écoles refusent de mettre en place le Plan Personnalisé de Scolarisation et de suivre les recommandations des spécialistes et praticiens qui suivent l'enfant. Tout au long de l'année scolaire, malgré nos interventions et demandes, malgré les promesses réitérées de ces personnes à faire le nécessaire pour l'enfant, rien ne sera fait.

Sous prétexte qu'elles n'ont pas que ça à faire, qu'elles sont débordées, que ça les ennuie, que c'est fastidieux, avec le soutien de la directrice, qui était au courant de tout et n'a pas voulu se mouiller, elles n'auront de cesse de passer outre les diverses recommandations.

Cette expérience excessivement traumatisante, qui nous avait conduit à retirer notre enfant de l'école avant la fin de l'année scolaire, l'attitude des enseignantes le mettant en danger, a profondément meurtri notre gamin... mais l'éducation nationale, elle aussi au courant, n'a pas souhaité bouger... ce sont les mêmes qui vous expliquent qu'ils ne savaient pas que des enfants juifs étaient raflés en pleine école ou classe, qui ne savaient pas que le professeur, le CPE ou je ne sais quel autre personnel était pédophile et/ou pédophile et récidiviste... ce sont les mêmes qui ne révoquent pas un professeur responsable du décès d'un ou de plusieurs de ses élèves...

Surtout pas pendant une administration pseudo-socialiste... on sait bien que les socialos choient les enseignants... Pourquoi ? Parce que les enseignants se prennent pour des intellectuels et que les intellectuels sont forcément de gauche... sans parler de la puissance de leur lobby qui s'apparente à une secte.

Quand on les entend se plaindre, et leur ministre avec eux, des lacunes en français, en maths, en histoire des élèves... on se demande de la gueule de qui ils se foutent !!

Tout ce petit monde oublie qu'il est grandement responsable desdites lacunes :

Qui enseigne ? Des personnels de l'Education Nationale !

Qui choisit les programmes, les matières à enseigner et la manière de dispenser les cours ? Des personnels de l'Education Nationale.

Qui se plaint que les choses ne vont pas fort en matière éducative, en termes de résultats, d'apprentissage, de compréhension...? : encore les personnels de l'Education nationale.

Alors qu'on ne vienne pas me dire que tout est la faute des parents. Les parents suivent le mouvement que le ministère de l'éducation nationale et les enseignants impriment.

Notre fils est un môme sympa, bien élevé, intelligent - on le suspecte fortement d'être surdoué -, sensible... ils tombent sur deux professeurs qui le maltraitent, l'humilient, méprisent son handicap, refusent de mettre en pratique des aides nécessaires, refusent de se plier non seulement aux recommandations des praticiens et spécialistes mais à la Loi, viennent me faire chier, portent plainte contre moi parce que j'ose leur dire en face que leur attitude est scandaleuse, ignoble, inacceptable, dangereuse car ils ont mis en danger l'intégrité morale et physique de notre fils... et je devrais faire profil bas ?

Et impossible de porter plainte : les flics refusent de prendre votre plainte, vous disant de régler ça avec l'académie... l'académie qui ne répond pas... ou alors pour vous expliquer que les enseignants incriminés n'ont pas mal fait leur job... quand vous écrivez au Procureur, c'est pareil, il classe l'affaire...

Les profs sont parfaits, les profs sont intouchables... allez-dire ça aux gamins violentés...

Je prends les paris, comme pour les curés, qu'on va en découvrir de plus en plus des enseignants pédophiles...

Avec les profs maltraitants, c'est pareil ! Sauf que c'est moins trash, plus insidieux, donc ça ne mérite pas de faire la Une des médias ni d'être jugée.

Madame Najat Vellaud-Belckasem peut dire tout ce qu'elle veut et nous faire croire que les élèves, la réussite scolaire, l'égalité des chances, la qualité des programmes, la qualité de l'enseignement... sont des "valeurs" qu'elle défend et pour lesquelles elle se bat... la réalité est tout autre : une majorité de professeurs sont incompétents parce que choisis sur de mauvais critères et mal formés, les profs qui ne sont pas méritants, qui refusent de se plier à la Loi, restent en poste et s'ils reçoivent un blâme, il est minime comparé aux dégâts causés par leur attitude méprisante et/ou arrogante... on prône l'enseignement de qualité mais on ne se donne ni les moyens humains ni les moyens éducatifs pour le dispenser... on change de politique éducative à tout bout de champ et la moindre petite grève remet systématiquement tout en question... on veut le bien-être des élèves, on nous rebat les oreilles à propos de l'importance des rythmes scolaires mais pour faire plaisir aux professionnels de la montagne, on modifie lesdits rythmes, parce que là comme ailleurs le pognon est plus important que le reste...

Et si jamais on a le culot de remettre en cause leur manière de travailler, si on a de bonnes raisons pour les reprendre de volée et leur expliquer que leur manière de faire est plus qu'inadmissible, on est tout de suite taxé de mauvais citoyen !

Attention : je ne parle pas d'agression envers un enseignant, je parle d'une discussion qui pourrait être constructive si l'enseignant voulait se donner la peine d'écouter, s'il voulait faire un petit effort pour que tout se passe bien, s'il montrait à l'enfant du respect et de l'écoute, s'il montrait aux parents qu'il n'a pas choisi ce métier pour les 4 mois de vacances et les avantages que sa profession lui offre.

 

Enfin, tout n'est pas noir, cette année notre fils est au Collège Brizeux, et franchement l'équipe, hormis un professeur, est formidable...

Nous sommes tombés sur des enseignants plus professionnels, plus à l'écoute, plus motivés, qui s'impliquent... comme ça avait été le cas à l'école de la Rabine, à Vannes... des gens capables de dépasser leur statut de fonctionnaire de l'éducation nationale pour être véritablement humain... qui ne vous envoie pas dans la gueule le handicap de votre enfant comme une tare inacceptable... qui s'intéressent à lui, font le maximum pour que sa scolarité se passe bien...

Il n'empêche que pour le gamin, repenser à son année de CM1 est toujours très douloureux... mais, de la même façon qu'au sein de l'académie ou du rectorat personne n'a voulu entendre ce qu'il avait à dire, la justice se contrefout de ce qui lui est arrivé... elle ne veut pas s'en mêler... c'est à pisser de rire !

Je suis en ce moment sur pas mal de projets d'écriture, sur la création d'une maison d'édition... mais l'idée de publier un livre-témoignage ne me quitte absolument pas... plus les choses avancent, plus je ressens l'importance de décrire dans les détails ce que mon fils a dû subir de la part d'enseignants à qui ont l'a confié et qui ont trahi sa confiance et la nôtre.... sans parler des réflexions excessivement désobligeantes et déplacées de certains IEN morbihannais... sans parler des menaces à peine voilées lancées par certaines directrices d'établissement ou des "si vous n'êtes pas contents, vous avez qu'à prendre un précepteur !"...

Vive l'école de la République !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by agnès lambert ; romancière, nouvelliste
commenter cet article

commentaires

Marie 14/01/2017 17:01

Bonjour,
Je recherche sur Internet comment faire avec un prof qui a un comportement complètement inadmissible (humiliations, grossièretés, racisme, et j'en passe !) et en lisant votre commentaire, j'ai l'impression qu'il n'y a rien à faire !
Il est là depuis des années, les élèves et même quelques parents ont peur de lui et de son comportement avec les enfants... La Directrice, les parents d'élèves, savent tout cela depuis des années et aucune action, jusque là individuelle, n'a aboutie... A part à lui faire des commentaires, qu'il retourne ensuite vers les enfants en disant qu'il "s'en tape de leur action" et il les "pourris" comme dit ma fille, et j'en passe... Je cherche les témoignages actuellement pour faire des actions collectives auprès de l'Académie, mais cela a-t-il une chance d'aboutir ? Ca me parait plus complexe que je ne l'imaginais...
J'habite en Dordogne...
Si vous avez d'autres pistes, je suis preneuse !
Merci d'avance...

Géraldine Mouthier 14/01/2017 17:40

Bonjour Marie,

En période pré-électorales, il arrive souvent que les situations les plus compliquées se dénouent. Il ne faut rien attendre de l'académie, les personnels de l'éducation nationale "se couvrent" les uns les autres. C'est aussi souvent le cas avec la police, qui ne veut pas prendre de plainte contre les enseignants.
Ceci étant, la directrice devrait avoir barre sur cet enseignant, c'est son job de cadrer ses collègues et de faire en sorte que les choses le mieux possible. Si elle avait averti ses supérieurs, normalement, les choses auraient dû se tasser... Est-elle vraiment aussi dans votre camp qu'elle le laisse croire ?

Le racisme est puni par la loi. Vous pouvez vous renseigner auprès de SOS racisme pour connaître la marche à suivre.

Parallèlement à ça, il faudrait une action collective, comme adresser une pétition au directeur de cabinet du ministre de l'éducation, une lettre signée de tous les parents concernés. Envoyer cette lettre en recommandée avec accusé de réception, et l'adresser en copie aux diverses rédactions de la presse locale, si vous vivez en province, et parisienne si vous êtes sur Paris.

Si les gens autour de vous ne veulent pas se mouiller - ce qui arrive plus souvent qu'on le croit -, vous pouvez le faire vous même.
Précisez bien les faits, expliquez quelles conséquences les agissements du professeur ont sur vos enfants, dites ce que vous avez tenté de faire auprès de lui, la manière dont il a réagi, etc.
Essayez d'être exhaustive sans entrer trop dans les détails, les services courriers des ministères reçoivent énormément de lettres, il faut donc essayer d'être brefs et efficaces.

Si vous pensez que certains parents seraient d'accord pour signer la lettre mais n'ont pas envie de l'écrire ou ne savent pas comment faire, le mieux est que vous l'écriviez vous-même et que vous la donniez à signer.

Vous pouvez aussi vous adresser à un service juridique gratuit, de type "maison de la justice" ou "maison du droit". Pour cela, il faut vous renseigner auprès de la mairie ; normalement, chaque municipalité propose ce genre d'aide. Si vous vivez dans une petite ville ou un village qui n'en dispose pas, vous en trouverez certainement un dans une ville plus grande à proximité.

En ce qui me concerne, j'ai récemment appris que les enseignantes incriminées n'étaient plus dans l'école où elles avaient commis leurs méfaits. Je sais que la directrice a été convoquée par le délégué du procureur pour s'expliquer et que, même si le rectorat de Bretagne et l'académie ont joué les vierges effarouchées en refusant de discuter avec moi (refus de répondre aux lettres, aux mails, etc), à présent, ils montrent pattes blanches et sont très attentifs...

Il faut dire que je ne les ai pas lâchés, je leur ai fait de la pub sur les réseaux sociaux, j'ai écrit des articles sur mon blog, j'ai écrit aux ministres de l'éducation, à leur chef de cabinet, au 1er ministre, au président de la république...

Ca m'a demandé beaucoup d'énergie, mais ça a fini par payer. Nos gamins méritent qu'on se batte pour eux. Mais c'est un combat assez long, qui ne porte pas immédiatement ses fruits... Il faut juste ne pas se décourager et taper à un maximum de portes.

Bon courage,

Bien à vous

AL


aude 28/01/2016 21:51

Mère d’un ado tout juste diagnostiqué dyspraxique, nous avons vecu et vivons encore aujourd'hui le même calvaire, des heures de colle à gogo alors que notre enfant est poli et travailleur, profs obtus, persuadés d'être des élites omniscients, alors qu’ils sont humiliants. Lorsqu’on ose reclamer que notre enfant ne soit plus traité de feignant en classe, on nous méprise, on nous menace,et on nous invite à changer d'établissement! Si vous écrivez un livre, j'accepterai volontier d’y apporter ma contribution, moi petite fille de prof, amie de nombreux profs, et pourtant...je parlerai de cet instit qui a mis notre fils au font de la classe,face au mur,pendant 2 ans. Je parlerai des menaces de ne pas mettre en place le pap si on ose encore se plaindre des humiliations en classe, etc.

agnès lambert ; romancière, nouvelliste 29/01/2016 08:04

Bonjour,
C'est un combat dur à mener. Il ne faut pas hésiter à contacter les services du ministère de l'éducation nationale ; à ce ministère, la personne chargée du handicap, est Madame Marie-Cécile Naves.

Vous pouvez lui écrire un courrier recommandé au ministère, relatant les faits, et en partageant votre sentiment, sans omettre de citer le nom des enseignants.
Sinon vous pouvez demander de rencontrer un médiateur pénal (adjoint du procureur) pour lui expliquer la situation, afin qu'il convoque les enseignants ou le directeur de l'établissement pour lui rappeler la loi en matière de handicap

Si votre enfant est diagnostiqué, il doit avoir un enseignant référent qui fait le lien entre la maison du handicap et l'éducation nationale ? Il faut qu'il se mouille un peu.

Avez-vous contacté les associations comme Dyspraxique mais fantastique ?

Je suis rentrée plusieurs fois dans le lard des enseignants et de leur hiérarchie, je les ai même harcelés.. les profs n'ont pas été inquiétés mais à présent l'éducation nationale est beaucoup plus compréhensive

Ceci dit, nous avons aussi la chance de tomber sur un collège où la direction fait très attention à la prise en charge de notre fils, mais nous aussi nous avons eu droit au "si vous êtes pas contents changez d'établissement"... même si c'est frustrant, parfois c'est ce qu'il faut faire, pour la tranquillité du gamin et pour la nôtre. Nous, par exemple, nous avions changé notre fils d'école primaire, et il s'en était senti bien mieux.

Bon courage !

Présentation

  • : Le blog d' agnès lambert
  • Le blog d' agnès lambert
  • : blog d'une romancière et nouvelliste prolixe et éclectique qui aime partager son goût pour l'écriture et pour la lecture. https://www.facebook.com/pages/Agn%C3%A8s-Lambert-romanci%C3%A8re-nouvelliste/172197829462950"
  • Contact

Recherche

Liens