Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 06:17

Il n'y a pas à dire, j'adore cet auteur !

Presqu'autant que Francis Scott Fitzgerald (et sa femme Zelda), deux auteurs de premier plan et pas uniquement pour leur livre-référence mais pour tout ce qu'ils ont écrit, pour leur manière d'en parler, pour leur coup d'oeil lucide et pertinent sur le monde, qu'il s'agisse des ivrognes de la campagne ou de la bonne société américaine.

hemingway.jpg

 

Je les aime d'autant plus que la littérature française contemporaine m'emmerde fermement, que je n'y trouve généralement que des histoires pleines de banalités, sans envergure, sans style, standardisées... écrites pour un public qui, s'il aime lire, n'est franchement pas très cultivé et se contente de peu et s'ébahit d'un rien. Des histoires aussi ternes et ordinaires que le cinéma français peut l'être parfois, nous proposant toujours le même genre de films... soit en déclinant indéfiniment la même histoire (mais avec un autre réalisateur et d'autres acteurs) soit en nous proposant des remake.

Vient de sortir Marius,  tiré de la trilogie marseillaise de Pagnol, remake des trois films datant des années 30 avec Raimu, Pierre Fresnay, Orane Demazis... Personnellement je n'en vois pas l'intérêt. Je ne vois pas ce que Daniel Auteuil peut apporter au personnage de César, patron du bar de la Marine surtout quand on se souvient précisément de la scène des "quatre tiers" ou de la partie de carte.

 

J'aime quand Hemingway parle de la chasse au lion ou de la chasse au buffle, de la corrida, quand il parodie bien avant les Monthy Phyton ou Alexandre Astier et son Kaamelott l'histoire en faisant parler ses protagonistes comme nos contemporains ou en les mettant dans des situations un peu décalées, j'aime quand il parle de la mer et des virées nocturnes dans des bars malfammés, relate une discussion avec des putains ou les paysages d'Afrique noire, parle de la brousse et de la savane, des campements d'hommes blancs partis chassés, des femmes infidèles, des hommes lâches et faibles. Son style "reporter" est plein de belles trouvailles et de sensibilité. Même quand il raconte comment abattre un buffle qui vous charge il sait montrer de l'intérêt pour le sujet, et soudain on a le sentiment d'être tout près de lui à guetter l'animal blessé sous un soleil qui se lève à peine et teinte le ciel d'un rose profond.

 

Bien sûr les anti-corridas et les défenseurs des animaux de tout poil doivent le honnir.

Mais qu'est-ce-qu'on s'en fout !

Son style et ce dont il témoigne a bien plus de "valeur" qu'un argumentaire à la noix et une pétition en ligne pour sauver des taureaux élevés dans le seul but d'être tués dans l'arène.

 

Vieille tradition culturelle et religieuse puisque le matador, en habit de lumière, est censé représenter l'archange Michel terrassant le démon sous la forme d'un taureau noir. Patrimoine immatériel pour certains, mise à mort inutile et violente pour d'autres, il n'empêche que lorsque Hemingway s'en empare, avec intelligence et subtilité,  on comprend pourquoi il appréciait la corrida, on comprend pourquoi tant de gens l'apprécient au-delà du spectacle sanglant qu'elle offre aux aficionados.

 

Quoiqu'il en soit, relire Les neiges du Kilimandjaro me permet de sortir de mes "tracasseries" administratives... de me faire voyager vers d'autres horizons, à la fois géographiques et culturels, à changer de dimension (à sortir de la dimension étroite et ordinaire de l'administration)...

 

Du coup, ce matin, j'ai bien travaillé, bien avancé sur ce roman d'aventure.. qui compte à présent 118 pages, format A4, interligne simple, Times NR caractère 12.

 

J'ai aussi et encore pas mal réfléchi sur la suite de La légendaire et méconnue histoire d'Owein Tenby que je reprendrai bientôt, je regarde le ciel magnifiquement bleu au-dessus de Lorient où les températures avoisinent l'après-midi les 28° et je me dis "so far, so good"... allons de l'avant sans se préoccuper davantage des fâcheux. Il sera bientôt temps de leur régler leur compte mais, en attendant, faisons des choses que nous aimons faire !

Partager cet article

Repost 0
Published by agnès lambert ; romancière, nouvelliste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' agnès lambert
  • Le blog d' agnès lambert
  • : blog d'une romancière et nouvelliste prolixe et éclectique qui aime partager son goût pour l'écriture et pour la lecture. https://www.facebook.com/pages/Agn%C3%A8s-Lambert-romanci%C3%A8re-nouvelliste/172197829462950"
  • Contact

Recherche

Liens