Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 16:15

Tout d'abord, il faut savoir que, habituellement, je ne suis pas une très grande passionnée du cinéma français. Loin de là !

En réalité, je le trouve même assez plan-plan et nombriliste, relatant trop souvent des histoires de familles unies, désunies, en suspens, décomposées, recomposées ; d'amour classique ou pas ; de copains qui ont vécu plein de choses formidables et ont surmonté plein d'épouvantables drames, des relations entre ceux-ci et ceux-là, et d'autres choses communes, ordinaires, globalement insignifiantes. Le cinéma français me fait souvent penser à une thérapie de groupe, le film étant le thérapeute et les spectateurs, les patients...

En cela il ressemble à une trop grande partie de la littérature française de ces dernières années, une littérature mollasse et showbiz, hémiplégique et chiante à crever, qui se reflète dans un miroir à une seule facette, regardant toujours la même image et la reproduisant à l'infini.

 

Mais ce film, Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines), est un petit bijou d'intelligence, de sensibilité, de sobriété, de précision.

Et je suis d'autant plus admirative que si je ne suis pas une grande fane du ciné français, je ne le suis pas non plus de Benicio Del Toro.

Cependant, un "je ne sais quoi" m'a donné envie de le voir. Il faut dire que j'ai une tendresse particulière pour les Natifs du Nouveau Monde. J'ai pas mal potassé là-dessus et lu pas mal de livres de Louis Owens, Indien Choctaw par sa mère et Cherokee par son père.

 

Et vraiment je ne regrette pas d'être allée le voir !

 

photo-Jimmy-P-Psychotherapie-d-un-Indien-des-Plaines-2013-4.jpg

 

 

Par l'intermédiaire de médecins mais surtout de l'anthropologue qui, plus que les autres peut-être, veut savoir ce qui rend Jimmy P. si malade (puisque ses symptomes semblent être d'origine psychologique), on s'approche petit à petit du peuple Blackfoot, le principal docteur étant un anthropologue qui s'intéresse de très près aux populations, cultures et croyances amérindiennes ; Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) se déroulant surtout entre les murs d'un hôpital militaire où sont "enfermés" d'anciens soldats de la seconde guerre mondiale souffrants de troubles mentaux, nous faisons la connaissance, au fil du récit, de la vie à l'intérieur de cet hôpital dirigé par un officier.

 

Mais l'essentiel n'est pas là. Il est dans la relation qui se noue entre l'anthropologue joué par Mathieu Almaric et Jimmy Picard, incarné par Benicio Del Toro... dans la guérison du malade. Un malade, ancien soldat, mais aussi Indien Blackfoot qui a vécu dans une réserve, s'est battu en Europe avant de revenir dans une Amérique qui n'aime pas beaucoup les Indiens.

 

Avec beaucoup d'intérêt, de curiosité, de sollicitude, le spectateur (ou, du moins, moi !) suit ce double processus au cours de ces presque deux heures de film axé autour de rencontres entre patient et anthropologue, de discussions plus ou moins constructives... Les redites sont inévitables... C'est un peu le principe d'une psychothérapie ou d'une analyse !! Si vous êtes davantage ou exclusivement "film d'action", Jimmy P.  n'est pas pour vous !

 

A noter la présence radieuse de Gina McKee.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by agnès lambert ; romancière, nouvelliste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' agnès lambert
  • Le blog d' agnès lambert
  • : blog d'une romancière et nouvelliste prolixe et éclectique qui aime partager son goût pour l'écriture et pour la lecture. https://www.facebook.com/pages/Agn%C3%A8s-Lambert-romanci%C3%A8re-nouvelliste/172197829462950"
  • Contact

Recherche

Liens